in , ,

Evidence: Weather Or Not

Never take my Kindness for a Weakness

Personnellement je trouve qu’il est difficile de s’exprimer sur les choses qu’on apprécie tout en restant objectif. Malgré les précautions d’usage, la passion qu’on a développé fini par dévoiler notre appartenance. Je me retrouve dans ce cas de figure pour Weather Or Not le troisième solo de Evidence. Premièrement J’adore Evicence l’un des meilleurs artistes des ces dernières années ensuite Weather or Not est le meilleur album sorti cette année.

Que dire ? honnêtement, tellement de chose, mais je vais essayer de me cantonner aux essentiels. Pour ceux qui ne connaissent pas le bonhomme,Une simple recherche 2.0 vous aidera. Ou pas.

Bref, révélé au sein du collectif Dilated People,Evidence amorce avec WON la boucle soliste d’un thème entamé depuis plus une décennie. Commencé avec The Weathermen LP(2007) suivi plus tard de Cats and Dogs(2011),mister Ev revient avec les mêmes ingrédients : Beats Boom Bap,Scratchs,Samples, accompagné de son copyrighté Slow Flow afin de mettre un terme aux prévisions.

A travers les titres Ev se joue d’un mythe ancrée dans l’inconscient HipHop qui n’accorde la plupart des crédits qu’aux débiteurs versatiles doués dans le maniement complexe de la parole. Ev passe outre cette mesure. Il dit les choses simples,de manière simple, en utilisant des expressions simples sur un ton calme et posé en appliquant sa formule préféré fait d’allégorie et de référence tellement élémentaires qu’on se donne du plaisir à les décortiquer. Constant dans l’effort Ev livre un produit qui ravira non seulement les suiveurs de la première heure mais aussi tout les traditionalistes en recherche de constellation méditative.

Le point fort du disque à savoir sa structure monolithique qui nous empêche de proprement ressortir un titre étendard en est aussi son talon d’Achille qu’ à cela ne tienne j’ai particulièrement repeaté
-Jim Dean de Nottz
-Love is a funny Thing de Alc avec un trio de guest très inspiré (surtout Rhapsody)
-By my side too(produit par Budgie) qui n’est pas sans rappeler avec amertume Still Love You paru sur The Weathermen LP. En dix années Michael Perretta a montré que la générosité et la modestie restent des gages de valeur.

What do you think?

2 points
Upvote Downvote

Total votes: 2

Upvotes: 2

Upvotes percentage: 100.000000%

Downvotes: 0

Downvotes percentage: 0.000000%

Written by Nubo

Fun and Ballsy........

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

La Casa Del Phonky : “En France, les gens se renferment”

Swift Guad et Seth Gueko vous invitent dans leur “Black Cirucs” !